Vous êtes ici : Accueil Escalier Casse-Cou

escalier-casse-cou_quebec

Escalier Casse-Cou

Côte de la Montagne, Québec, QC

Vestige des premiers temps de la Nouvelle France, l'escalier Casse-Cou demeure, à n’en pas douter, l’un des escaliers les plus foulés de la ville à ce jour.

alt_share

Quoi

Type de lieu | Édifices historiques

Quartier | Vieux-Québec
Se rendre | Entre la côte de la Montagne et la rue Petit-Champlain

Profil Dernière mise-à-jour: 24 avril 2007

L’illustre Escalier Casse-Cou
Malgré qu'il soit plutôt abrupte et qu'il porte un nom un tantinet inquiétant, l’Escalier Casse-Cou demeure un grand attrait touristique de la ville de Québec. Hiver comme été, les touristes sont nombreux à le descendre et à le monter, sans autre risque que celui d'être quelque peu essoufflés. Évidemment, cet escalier, que l’on emprunte par la côte de la Montagne et qui permet d’accéder à la rue du Petit-Champlain, représente un important point de liaison entre la haute et la basse ville. Auparavant connu sous le nom d’«escalier Champlain», «escalier du Quêteux» ou encore «escalier de la Basse-Ville», ce vieil escalier en bois, niché entre deux rangées de commerces, est la porte d’entrée pour accéder au légendaire Quartier Petit-Champlain avec ses belles boutiques et ses maisons ancestrales.

Témoignage de la Nouvelle-France
L’Escalier Casse-Cou, le plus ancien escalier de Québec, remonte aux premiers temps de la Nouvelle France. Il apparaît d’ailleurs sur les plans de la ville dès 1660. En 1885, l'illustre escalier de bois, étant devenu un véritable casse-cou, fut remplacé par un escalier de fer. Puis revu et rénové, l’escalier actuel, avec ses paliers-terrasses donnant accès à des restaurants et des boutiques, date de 1968. Information intéressante empreinte du temps passé: la documentation révèle que les anglophones nommaient l’escalier le «Break Neck Steps» au milieu du 19e siècle. Voilà d’où lui vient le nom qui continuera assurément à s’inscrire dans les pages de notre Histoire pour de nombreuses années encore.